Xénotransplantation

La xénotransplantation désigne la transplantation de cellules, de tissus, d'organes ou de parties du corps d'une espèce à une autre, par exemple d'un animal à l'homme. En décembre 1999, une procédure de consultation a été ouverte sur le projet de loi sur la transplantation. Après de longues délibérations au Parlement, la loi est entrée en vigueur en juillet 2007 (de même que quatre ordonnances d'application).

Conformément au mandat qui lui a été confié, la CENH s'est concentrée sur les aspects éthiques de la transplantation chez l'homme d'organes ou de cellules d'origine animale et, en l'espèce, en particulier sur les exigences éthiques envers les animaux.  

Au cours d'un processus de pondération, les intérêts d'éthique humaine (telles que le fait de sauver une vie, la qualité de vie, la santé du patient, etc.) sont comparés aux intérêts liés aux exigences éthiques envers les animaux (comme la protection contre des atteintes et autres violations de la dignité de la créature). 

Dans sa prise de position, une majorité de la commission s'est prononcée en faveur d'un moratoire pour la xénotransplantation. Parallèlement, elle a demandé à ce que pour le moment aucune recherche préclinique ne soit réalisée ni sur l'homme ni sur les singes anthropoïdes.

Au debût de la pageDernière modification: 20.01.2016

Contact

Secrétariat de la CENH
ekah(at)bafu.admin.ch 
Tel.: +41 (0)58 463 83 83

Adresse postale

Commission fédérale d'éthique pour la biotechnologie dans le domaine non humain (CENH)
c/o Office fédéral de l'environnement (OFEV)
CH - 3003 Berne
Suisse

Emplacement

Papiermühlestrasse 172
CH-3003 Berne

Horaire des transports publics
Entrez "Papiermühle" comme destination