Nanotechnologie et nanobiotechnologie

La nanotechnologie concerne des structures inférieures à 100 nanomètres (1 nm = 10-9 m). La nanobiotechnologie porte sur l'utilisation de la nanotechnologie dans le cadre des sciences du vivant. L'inverse existe également, où l'on utilise des matériaux biologiques ou des plans d'organisations biologiques pour fabriquer des nanosystèmes techniques.

De premières analyses toxicologiques indiquent que les nanoparticules sont susceptibles de causer des dommages à l'homme et à l'environnement, raison pour laquelle l'utilisation de nanoparticules de synthèse devrait respecter le principe de précaution. Une expertise externe mandatée par la CENH conclut que s'il existe des motifs raisonnables de supposer que les nanoparticules de synthèse peuvent porter gravement atteinte à l'homme et à l'environnement, il incombe aux fabricants d'apporter la preuve que les nanoparticules (libres) contenues dans leurs produits sont inoffensives.

En outre, dans la série "Contributions à l'éthique et à la biotechnologie" (en allemand):

Nanobiotechnologie - Eine ethische Auslegeordnung, 2006 (Nanobiotechnologie: un état des lieux éthique).

Au debût de la pageDernière modification: 20.07.2016

Contact

Secrétariat de la CENH
ekah(at)bafu.admin.ch 
Tel.: +41 (0)58 463 83 83

Adresse postale

Commission fédérale d'éthique pour la biotechnologie dans le domaine non humain (CENH)
c/o Office fédéral de l'environnement (OFEV)
CH - 3003 Berne
Suisse

Emplacement

Papiermühlestrasse 172
CH-3003 Berne

Horaire des transports publics
Entrez "Papiermühle" comme destination